Vous l’avez lu dans la newsletter de l’enfance de décembre 2020, le 30 janvier prochain aura lieu les 4e rencontres AGIR et COMPRENDRE sous une forme adaptée au contexte actuel avec un temps d’apport de connaissance et d’échanges d’expériences de vous tous, acteurs et actrices de la FSGT qui composent la communauté éducative de l’enfance FSGT.

Nous vous proposons de nous retrouvez le samedi 30 janvier au matin (à distance en visioconférence ou en présentiel si les conditions le permettent pour les francilien.ne.s au comité 94) pour participer à la conférence de Louis Espinassous, conteur, animateur nature : « Tous dehors, anémone et ouistiti, l’action corporelle, clé de la construction de la personne ». 

Lors des précédents séminaires, nous avons travaillé le rapport à la prise de risque dans nos ateliers d’aventure motrice ainsi que le lien entre ces ateliers et la culture sportive. Nos différent.e.s intervenant.e.s, chacun à leur manière, nous ont invités à prolonger notre réflexion sur la question de l’environnement et de son appropriation par l’enfant dans son processus de développement. La période que nous vivons amplifie ce besoin de réinterroger la complexité du milieu. La manière dont l’enfant le perçoit, s’y déplace, y agi, expérimente, cherche, s’adapte, construit ses compétences et se construit en tant qu’être humain. La manière dont l’enfant comprend le monde et agrandi son monde.  

On comprend alors pourquoi le corps en mouvement, plus que jamais, est essentiel dans la construction de la personne : « notre corps sait des choses que notre pensée ne sait pas encore » (Jacques Lecoq). Ce contexte inédit, nous titille dans notre humanité et c’est privé de liberté que le « dehors » reprend tout son essentiel.

Nous organisons des activités physiques et sportives dans des espaces fermés, institutionnalisés, nous recréons ainsi des milieux plus ou moins complexes de pratiques, qui nous éloignent de l’expérience collective du « dehors ». Pourtant, la nature offre un terrain de jeu extraordinaire, multiple, gratuit, bon pour la santé physique et mentale, indispensable à tout être vivant. Le lien à cette nature, les relations que l’on y tisse forgent l’être dans son entièreté. Vivre la nature, le dehors, c’est expérimenter et ré imprimer en nous ce lien, gage d’un ancrage profond permettant alors toutes les aventures motrices. L’environnement naturel est complexe par nature et joue un rôle important dans l’émancipation de l’enfant et de l’individu pour découvrir, penser, rêver, inventer, résoudre des problèmes et s’adapter en permanence.  

Nous avons besoin de nature, dès la petite enfance et à tout âge ! Pour travailler, ensemble, cette question du besoin de nature, et lutter contre l’extinction de cette expérience, retrouvez Louis Espinassous, éducateur, biologiste, ethnologue, romancier et aujourd’hui berger, œuvrant plus particulièrement dans l’éducation-nature, lors de notre conférence suivi d’échanges le 30 Janvier 2021 de 10h à 12h30.  

Il nous invite à comprendre en quoi l’action corporelle est la clé de la construction de la personne. Les sciences de l’évolution, de l’anémone de mer au ouistiti puis au petit humain ; les neurosciences, l’ethnologie et l’anthropologie convergent : c’est dans l’action sensori-motrice complexe en milieu complexe, le dehors, que se construisent, au plus complexe, les intelligences de l’humain, viscérales, affectives, corporelles et cognitives.

Découvrez l’invitation en pleine nature de Louis Espinassous à cette 4ème rencontre sur ce lien   et jouez le jeu de cette conférence participative (vous en saurez plus lorsque vous serez inscrit.e.s!) 

Lien vers le formulaire d’inscription